22 octobre 2018

Contes cruels de la jeunesse

Film japonais réalisé en 1960 par Nagisa Oshima

La projection sera précédée par une conférence de Pascal-Alex Vincent, un des spécialistes du cinéma japonais

Lundi 22 octobre 2018 - 18h00 - Cinéma Rex - Le Palais

Considéré comme le début de la Nouvelle vague japonaise

Oshima, qui n'a que 28 ans au moment de la réalisation, fait un large usage de la caméra portée et du tournage en extérieur, ce qui lui vaut d'être comparé aux autres réalisateurs des Nouvelles Vagues qui émergent simultanément dans plusieurs pays. Contes cruels de la jeunesse est ainsi considéré comme l'un des premiers films de la Nouvelle vague japonaise.

L'utilisation de personnages d'adolescents criminels comme héros fut source de controverse à l'époque, ce qui n'empêcha pas le film d'être un succès commercial et d'ouvrir la voie à toute une nouvelle génération de réalisateurs parmi lesquels Shohei ImamuraMasahiro ShinodaYasuzo MasumuraSusumu HaniHiroshi Teshigahara qui attirèrent l'attention internationale. Avec ce film, Oshima commence à explorer les thèmes qui le rendront célèbre : la jeunesse marginale et la déconstruction critique de l'imagerie stéréotypée du cinéma japonais.

Contes cruels de la jeunesse est le premier des trois films qu'Oshima tournera en 1960, suivront : L’Enterrement du soleil et Nuit et brouillard du Japon